Cette section contient diverses solutions de dépannage à base de concombre, de même que de nombreux trucs de jardinage recueillis auprès des membres de Tournenvert.

Le concombre, un vrai petit bijou : fou.......mais vrai

Gardez un concombre dans votre frigo. Il pourra toujours servir. Que voilà un légume absolument irremplaçable et dont les multiples utilisations sont surprenantes . . . . En tout cas, je vais le regarder différemment à partir d'aujourd'hui . . . .

Je savais qu'il fait fuir les fourmis, mais après cette lecture, vous n'allez plus vous en passer ! ! !

1. Les concombres contiennent la plupart des vitamines dont on a besoin tous les jours:
Un seul concombre contient des vitamines B1, B2, B3, B5, B6 , de l'acide folique, de la vitamine C, du calcium, du fer, du magnésium, du phosphore, du potassium et du zinc.

2. Vous ressentez de la fatigue au beau milieu de l'après-midi :
Laissez tomber votre boisson caféinée et mangez un concombre, excellente source de Vitamine B et de glucides qui faciliteront une récupération rapide qui se prolongera durant des heures.

3. Votre miroir de salle de bain est tout embué après la douche ? ? ?
Frottez une tranche de concombre sur le miroir. Cela élimine la buée en plus d'embaumer l'air d'une odeur agréable qui rappelle le SPA.

4. Les asticots et les limaces envahissent vos plantes ?
Prenez quelques tranches de concombre et déposez-les dans un moule à tarte en aluminium et votre jardin en sera débarrassé.
La réaction chimique entre le concombre et l'aluminium produit une odeur imperceptible pour les humains, mais repoussante pour les insectes nuisibles ce qui les chasse et les fait fuir de l'endroit.

5. Vous cherchez un moyen rapide et efficace de vous débarrasser de la cellulite sans avoir à sortir ou aller à la piscine ?
Frotter de quelques tranches de concombre la surface concernée durant quelques minutes : la substance physiochimique du concombre favorise le resserrement du collagène et raffermit la surface extérieure de la peau et ainsi réduit la visibilité de la cellulite.
C'est aussi efficace sur les rides ! !

6. Pour combattre ces « petits creux » en plein après-midi :
Les concombres ont été consommés depuis des siècles et ont souvent servi aux trappeurs, commerçants et explorateurs comme repas rapides pour combler leur faim.

7. Vous vous préparez à un rendez-vous ou une entrevue d'emploi et vous réalisez que vous n'avez pas le temps de polir vos chaussures ?
Coupez une rondelle de concombre et frottez-en vos souliers : ses propriétés chimiques procurent un effet rapide et durable qui non seulement paraît bien, mais aussi qui est imperméable.

8. Votre aérosol WD 40 est vide et vous voulez arrêter le grincement d'une porte ?
Prenez une tranche de concombre, frottez-la sur la charnière et voilà, plus de grincement.

9. Vous souffrez de stress extrême et vous n'avez pas le temps d'un massage facial ou une visite au SPA ?
Coupez un concombre entier et placez-le dans un contenant d'eau bouillante : ses propriétés chimiques et ses nutriments réagiront au contact de l'eau bouillante et s'évaporeront en répandant un arôme reposant et relaxant reconnu pour réduire le stress chez les nouvelles mamans et les étudiants à la veille d'examens.

D'autre conseils pour :

1. SOL DU JARDIN

Améliorer la qualité du sol du jardin qui a été négligé

  • Une analyse du sol est le point de départ.
  • L'addition de chaux permet d'équilibrer le pH de la terre. On ajoute les composants qui manquent et on mélange beaucoup.
  • L'ajout de terre enrichie de compost améliore le sol. Elle est facilement disponible dans les jardineries.
  • Ajouter au moins six pouces de bonne terre au printemps démarre bien la saison.
  • Le compost aide beaucoup à améliorer le sol au printemps et à l'ameublir.

Maintenir la qualité du sol du jardin d'année en année

  • Un ajout de paillis régulier. Quand Hydro-Québec fait l'entretien des arbres autour des lignes électriques, il est possible de se faire livrer gratuitement le paillis produit. On l'ajoute dans les plates-bandes. Si le paillis provient de conifères, on en ajoute sur le sol des plantes qui préfèrent un environnement acide : petits fruits, gadelles, cimicifugas, hémérocales, hostas, etc.
  • L'ajout de compost à tous les ans.
  • La rotation des cultures, surtout dans le potager, évite d'appauvrir le sol.
  • Pour engraisser le sol, planter du sarrasin à l'automne et l'ensevelir au printemps, après la pousse.
  • Une autre option consiste à planter des haricots d'Espagne qu'on ensevelit pour amender et engraisser la terre. Les graines sont utilisées pour les plantations de l'année suivante. Les racines de cette légumineuse captent l'azote pour le redistribuer aux plantes environnantes. Cette grimpante annuelle est aussi très décorative.

Avoir une bonne terre dans une nouvelle plate-bande

  • Larry Hodgson conseille d'épandre du papier journal sur le sol existant, d'ajouter de la terre et du paillis. Si exécuté à l'automne, le sol est prêt au printemps.
  • Pour acidifier le sol : Les feuilles de chêne sont employées en macération, le marc de café séché à la surface du sol, arroser le sol avec une solution de vinaigre blanc à une concentration de 100ml/1 litre d'eau. Pour alcaliniser le sol et fournir du calcium, épandre des coquilles d'œufs; de plus, cela gêne les limaces dans leurs déplacements.

Contrecarrer la présence d'argile dans le sol

  • En labourant ou bêchant un sol argileux à l'automne, on le rend beaucoup plus facile à travailler au printemps suivant. Les applications de chaux le rendent aussi plus friable.
  • Le paillis en quantité en surface.

2. FERTILISANTS

Éviter les fertilisants chimiques

  • La rotation des cultures pour ne pas épuiser le sol.
  • Au printemps, déchiqueter et enfouir les restes de l'année précédente dans le sol.
  • Choisir des fertilisants naturels
  • Le fertilisant Acti-Sol (http://www.acti-sol.ca/) est recommandé pour le printemps au moment du binage du sol, préférablement avant les débours des plantes. Il se présente sous forme de granules de fumier de poulet. C'est un produit québécois biologique efficace et facile à utiliser et approuvé pour l'agriculture biologique.
  • Le fumier de poulet en granules sur la terre au-dessus de bulbes est détesté par les rongeurs, en particulier les écureuils. Les bulbes sont ainsi protégés. Le fertilisant appliqué à l'automne doit être utilisé tardivement pour éviter de stimuler la plante. ATTENTION : les pivoines n'aiment pas le fumier de poulet.
  • Il est recommandé d'épandre du fumier de crevettes aux deux ans.
  • Attention : Chacun a son sol de jardin. Chaque recette doit être adaptée au sol.
  • Le purin est une bonne option.
  • Ne pas répandre d'engrais près des étangs de poissons.
  • Les jardineries peuvent recommander des produits vendus commercialement.

3. PESTICIDES ET INSECTICIDES

Réduire au minimum l'utilisation de pesticides et insecticides chimiques

  • Un jet du boyau d'arrosage parvient souvent à déloger les pucerons et autres insectes nuisibles.
  • Préparer son propre purin : fait de feuilles de rhubarbe, si vous avez de l'ortie, c'est très bon également. Déposer les plantes directement dans un contenant, recouvrir d'eau, installer un couvercle non étanche comme un filet, laisser reposer pendant 12 à 24 heures, remuer deux fois/jour pour activer la fermentation, filtrer en versant le liquide dans une poche en toile. Bonne vitamine!
  • Toujours nettoyer les feuilles mortes et les fleurs fanées
  • Remplacer les pesticides et insecticides chimiques par des substances naturelles

Plusieurs recettes :

  • Mélanger une capsule de Listerine et quelques gouttes de savon liquide dans 2 litres d'eau

Pour les mauvaises herbes dans les allées pavées, le long des trottoirs :de l'eau bouillante,

  • vaporiser une solution de savon 75 ml de savon à 1 l d'eau, à midi au soleil
  • griller les plants de mauvaises herbes par une journée ensoleillée à l'aide d'une torche au propane
  • alcool à friction : 15 à 30 ml à 1 l d'eau, l'alcool peut être remplacée par de l'eau de Javel :

Pour l'herbe à puce :

  • augmenter la concentration à 75 ml d'alcool ou Javel
  • le vinaigre est aussi excellent, 3 parties de vinaigre avec une partie de savon à vaisselle
  • même le gin : 30 ml de gin, 30 ml de vinaigre de cidre, 15 ml de savon à vaisselle, pour l l d'eau.

Contrôler les limaces

  • Après avoir tout, mais tout essayé, la collecte à la main, le matin après la pluie, s'est avérée très efficace (utiliser un contenant avec eau javelée) pour la destruction complète. Même procédé avec le criocère du lys, cette méchante petite bête rouge....
  • Les écailles d'œufs fonctionnent souvent.
  • Le sable pour filtre de piscine est riche en silicates qui blessent les limaces. À répandre autour de la plante.

4. OÏDIUM ET MILDIOU

Contrôler ces maladies

  • Nettoyer, observer et agir aussitôt que la maladie est détectée. Ne pas trop tasser les plantes.
  • Mildiou : arroser tôt au printemps avec le mélange: 3 c. à soupe de bicarbonate des soude, 2 c. à soupe de savon liquide et 4 litres d'eau.

Éliminer ces maladies

  • Vaporiser un mélange d'une partie de lait pour 5 parties d'eau.

5. VIVACES

Maintenir les vivaces en santé

  • Ajouter du compost régulièrement, nettoyer les vivaces, ne pas les maintenir trop proches l'une de l'autre et utiliser des vivaces qui poussent bien ensemble.
  • Ne maintenir que des vivaces qui ne requièrent aucun soin particulier pour ne pas intervenir plus de quelques fois par année.
  • Arroser le sol au pied des plantes avec un purin nourrissant fait maison.
  • Arroser le feuillage des plantes à tous les 15 jours avec du 15/30/15, alterner avec du 15/15/15, pendant les mois de juin et juillet. Utiliser le boyau d'arrosage sur lequel on attache un dispensateur automatique.

Savoir quand diviser les vivaces

  • En favorisant des plantes de longue durée comme fraxinelle, hosta, cimicifuga, le besoin de diviser les plantes est réduit. L'automne est le moment idéal pour diviser les vivaces et les transplanter, de préférence tard en octobre, quand le jardin est mis à nu. Elles reprendront vie dès le dégel du sol au printemps. En tout temps, les plantes divisées peuvent être mises en pots et conservées dans la pépinière extérieure en attente d'une nouvelle plate-bande. Les plantes divisées passeront aussi l'hiver sans problème, si laissées en mottes, sous les feuilles; elles seront toutes aussi vivantes le printemps venu. Si elles sont conservées en pépinière pendant l'été, il faudra les mettre en pot et les arroser par temps chaud et sec.

Diviser les vivaces (lesquelles)

  • Des livres de référence permettent l'étude des plantes pour savoir les particularités de chacune, en ce qui concerne la division.

Éviter l'envahissement de certaines vivaces (lesquelles)

  • À éviter en terrain humide : Lysimaque Punctata et lysimaque Fire Cracker.
  • Ne pas accepter les cadeaux empoisonnés.

6. ANIMAUX RAVAGEURS

Éviter que les rongeurs mangent les bulbes de printemps

  • Saupoudrer de la farine de sang séché sur les bulbes, dans le trou qui a été creusé et sur le dessus de la terre.

Éloigner les animaux sauvages qui mangent les fleurs et arbustes

  • La présence d'un chien assure que les animaux sauvages restent chez les voisins. Même les chevreuils sentent la présence du chien et ne viennent pas.
  • Il ne faut surtout pas nourrir les chevreuils de pommes ou carottes.
  • Placer un filet léger sur les fleurs et arbustes, avant que la floraison commence.

7. PLATES-BANDES

Faire de belles bordures

  • J'ai déménagé mon jardin lorsque nous avons acheté une nouvelle maison. C'était au mois de novembre, nous avons d'abord fait de nouvelles plates-bandes en dessinant celles-ci sur le gazon, laissant le gazon et surtout les feuilles mortes en place, que nous avons recouvertes d'environ 2 pieds de belle terre compostée; par la suite, nous avons découpée le gazon tout autour pour créer une rigole entre les allées et les plate- bande. Les mottes déménagées et pratiquement gelées (fin novembre) de vivaces, bien, identifiées ont ainsi été transplantées, prêtes à débourrer le printemps venu. Ce fût un succès, nous n'avons perdu aucune plante.

Entretenir les bordures

  • Un secret de polichinelle : Nettoyer, arroser et bien bêcher régulièrement.

Choisir l'agencement des couleurs des plantes et fleurs

  • Consulter des livres, observer des jardins, aller à la pépinière.
  • Toutes les couleurs sont belles dans la nature.

Faciliter le désherbage dans la plate-bande

  • Le faire souvent. S'arranger pour que les plantes à maturité se touchent et ne laissent pas pénétrer le soleil sur le sol.
  • Le paillis est un moyen efficace, mais faut-il qu'il ne soit pas trop visible. Sinon, désherber régulièrement est une tâche qui fait du bien au jardinier zen!

8. POTAGERS

Développer un plan d'aménagement pour le potager

  • Les livres de référence donnent de bons conseils.

Entretenir le potager

  • Bêcher régulièrement. Ne pas trop serrer les plantes pour leur permettre de respirer. Arroser et fertiliser.

9. SEMENCES

Réussir les semis de fleurs annuelles et de légumes

  • Assurer la présence de lumière 16 heures par jour sur les semis. Utiliser un arrosage contrôlé. La grosseur des pots est importante pour la réussite des semis. Transplanter au bon moment.
  • Les semis pour les légumes qui requièrent beaucoup de soleil sont plus difficiles à la campagne, surtout si l'on veut conserver de grands arbres en périphérie du jardin, car ils bloquent une partie du soleil.

10. UN ACCENT DANS LE JARDIN

Choisir une plante qui se met en évidence

  • Il faut avoir dans son jardin, une plante coup de cœur pour chaque saison, la chouchouter année après année, et anticiper le plaisir de la voir refleurir à chaque été.
  • Dans une grande vasque en terra cota, une plante tropicale est aussi très jolie, tel grand datura, près du patio, embaumant l'air, à l'heure de l'apéro; un stéphanotis odorant ou un laurier rose...un figuier...il faut cependant prévoir les rentrer à l'automne.
  • Choisir un arbuste ou un arbre qui donne du « punch » à un jardin.
  • Il faut consulter les livres d'horticulture durant l'hiver, choisir l'arbre approprié, visiter les pépinières pour le trouver, ou tout simplement profiter de belles aubaines que nous offrent les pépiniéristes à l'automne.

11. COMPOSTAGE

Choisir un contenant pour le compostage

  • Certaines municipalités offrent des composteurs avec un rabais intéressant, informez-vous auprès de vos élus. S'ils n'en ont pas, cela les fera réfléchir!
  • Quand on a un boisé sauvage sur le terrain, un tas sur le bord du bois dans lequel on peut mettre les résidus de plantes, la sciure de bois de l'atelier et les éléments à composter de la maison.

Entretenir la transformation des résidus en compost

  • Il faut se renseigner sur l'endroit le plus approprié pour placer le composteur, ce qui favorisera la transformation.

12. ÉCOLOGIE
Intégrer des plantes indigènes au jardin

  • Il y a de magnifiques plantes indigènes qui sont très belles au jardin. Par exemple, la valériane embaume le jardin au mois de juillet. Benoît Bertrand est un spécialiste de plantes indigènes; il les cultive à Saint-Adolphe d'Howard.
  • Exemples de plantes indigènes :
    • L'anémone canadensis
    • Le trille à fleurs rouges (trillium erectum) pour l'ombre
    • Le petit pêcheur pour l'ombre
    • Le trille à fleurs blanches

13. ENVIRONNEMENT

Capter l'eau de pluie

  • Le baril est idéal.

Utiliser l'eau de pluie pour les jardins et les plantes intérieures

  • À part puiser l'eau dans le baril, l'installation est un peu compliquée et doit être bien faite.

14. ALIMENTATION

Cultiver des plantes comestibles (lesquelles)

  • Les capucines sont de petites merveilles, facile à cultiver, et font de belles potées fleuries, des cascades dans les boîtes à fleurs, et combien délicieuses et jolies en salade.
  • Plantes comestibles :
    • Les hostas (H. fortunée est le meilleur)
    • Les monardes, les phlox (paniculata), les reines des prés (Filipendula ulmaria)
    • Les mauves (malva moschata)

Intégrer des plantes comestibles dans vos recettes

  • Essayez l'incontournable : des soucis (Calendual officinalis) dans une salade de riz basmati, avec quelques noix de pignons.
  • Des pétales de bégonias annuels (B. semperflorens) dans la salade de fruits.

15. AUTRE CONSEIL

La culture des bleuets

  • Le plaisir d'un arbuste décoratif l'été et l'automne et la cueillette de délicieux bleuets.

16. LE MEILLEUR CONSEIL

Quel est le meilleur conseil de jardinage que vous ayez reçu?

  • Un ami m'a déjà dit : Prends donc le temps d'admirer ton jardin...
  • Mettre des pots de yogourt dont on a enlevé le fond, près de chaque plant de tomates et arroser dans le pot. L'eau se rend directement aux racines. Je n'ai jamais eu de si belles tomates depuis que je fais cela. (Un conseil donné par une dame de 80 ans)
  • Pour ceux qui ont beaucoup d'ombre dans leur jardin, plantez à l'automne des bulbes et vous aurez des fleurs avant la pousse des feuilles.
  • Ne pas tenter d'apporter les petits jardins trop manucurés de la ville à la campagne.

Fleur Emblème

  • Fleur emblème

    Viola Septentrionalis

Nouvelles

  • Paysage en Héritage - Un jardin qui fait du bien

    Tournenvert et ses nombreux bénévoles et donateurs ont fourni au cours des trois dernières années de joyeux efforts pour fleurir l'extérieur du CHSLD des Hauteurs. Le projet qui a débuté en 2014 se termine en 2016 et les résultats sont spectaculaires comme vous pouvez le voir en visionnant la vidéo à la fin de ce texte.

    Tournenvert continuera son oeuvre dans ce beau projet en organisant et en fournissant les ressources nécessaire pour assurer la pérennité de ce meirveilleux projet.

    De nombreux bénévoles et les donateurs qui ont permis au cours des dernières années la réalisation de ce projet citoyen continueront pour la plupart à s'impliquer pour s'assurer que les jardins continuent à vivre et se renouveler.

    Contactez-nous - voir l'onglet nous joindre.

    Voyez la vidéo

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite
Toutes les nouvelles >>
Accès membres